Les « soft skills », vers un recrutement 2.0

Dans un monde où le changement est devenu la norme, les soft skills ne sont plus de simples atouts listés dans un petit recoin du CV, mais constituent bel et bien un atout à jouer pour les candidats. Mais qu’est-ce qu’un soft skill ? Ce terme anglais vient de rentrer dans le vocabulaire courant des entreprises et est en train de révolutionner le recrutement. Faut-il dire adieu à l’expertise métier au profit des compétences comportementales ?

Les soft skills Kesako ?

soft skills - competence - skill - recrutement - recruteur - job - management - candidatLes soft skills ou compétences humaines désignent les aptitudes personnelles qui démontrent un haut degré d’intelligence émotionnelle. Ces compétences sont souvent innées et développées lors des expériences de la vie. L’empathie, l’organisation, la gestion du stress, la coordination ne sont pas des compétences apprises grâce à des études mais sont pourtant fondamentales pour certaines professions. L’Education Nationale en a bien conscience et c’est pourquoi une réforme de fond est mise en marche pour le baccalauréat afin de développer dès l’adolescence l’esprit d’équipe, l’autonomie ou encore la gestion de projet (https://www.letudiant.fr/bac/reforme-du-bac-et-du-lycee-ce-qui-change-pour-vous.html).
Pour une génération où avoir le bac ne suffit plus, ces « savoir-être »  attestent d’une mutation profonde du monde du travail. Si un candidat est souvent retenu à l’étape du sourcing des CV grâce à ses compétences techniques, ce sont ses compétences humaines qui lui permettent de réussir de décrocher un job et de le garder.

Vous l’aurez compris les soft skills sont la clé de votre réussite professionnelle.

Le pouvoir des soft skills

En 2018 pour une majorité d’employeurs, les diplômes n’ont plus autant d’importance qu’auparavant. En effet, 60 % des interrogés considèrent que les compétences comportementales sont plus importantes que les compétences techniques (https://koober.com/fr/blog/article/Les-soft-skills). Et sur ce point, Ethik Connection est tout à fait d’accord ! Etant une PME avec des valeurs humaines fortes, nous pouvons recruter des profils simplement sur des compétences techniques. L’esprit d’équipe, l’empathie, l’autonomie et même l’humour peuvent être des atouts de sélection. Si bien que lors des entretiens d’embauche nous nous posons la question : « Est-ce que ce candidat va bien s’entendre avec le reste de l’équipe ? ».

Il faudrait donc mettre en avant ses soft skills lors des entretiens d’embauche. Oui mais comment ? Outre la question vue et revue des qualités et des défauts, dont les réponses sont souvent mécaniques et biaisées par l’envie de bien se faire voir, quels moyens existent-ils du côté candidat ? Et du côté recruteur ?

A la recherche des soft skills

soft skills - competence - skill - recrutement - recruteur - job - management - candidatChez Ethik Connection, nous sommes convaincus que de mettre à l’aise le candidat est la clé pour valoriser ses compétences humaines. Pour cela nous avons plusieurs techniques :

– L’accueillir chaleureusement ;

– Lui indiquer qu’il s’agit avant tout d’un échange et non d’un entretien formel ;

– Adopter une posture bienveillante plutôt que supérieure ;

– Parler de nous en premier puis lui laisser la parole ;

– Adopter l’humour pour le déstresser un peu ;

– Lui faire passer un petit test de personnalité sous forme de questions-réponses à l’aide d’images diverses ;

En d’autres mots, exploiter nos soft skills tels que l’empathie, la convivialité, le sens du contact, pour identifier les siens !

Cette chasse aux soft skills est devenue une mission prioritaire pour les entreprises si bien que certaines investissent et ont recours à de nombreux moyens pour repérer ces compétences phares comme la simulation de situations de travail à travers un casque de réalité virtuelle (https://www.univrstudio.com/la-realite-virtuelle-loutil-qui-revolutionne-le-recrutement/).

Les soft skills : vos atouts de réussite

Les diplômes ne font plus l’unanimité chez les recruteurs. La mutation des métiers et l’accroissement fulgurants des innovations technologiques impactent de nombreux métiers voués à disparaître. Misez donc sur le développement de vos compétences comportementales qui vous aideront tout au long de votre parcours professionnel, sans aucun risque d’obsolescence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *